Economie

Hausse des coûts de l’énergie. Quelles conséquences pour les industriels français ?

Sélection abonnés

Avec la hausse des prix des énergies, les petites et moyennes entreprises sont davantage exposées aux risques de défaillances. Leur existence peut même être remise en question. Les grands groupes industriels, quant à eux, se posent la question des délocalisations, notamment vers les États-Unis.

Propos recueillis par Audrey Fisné-Koch
,
Illustration de l'article Hausse des coûts de l’énergie. Quelles conséquences pour les industriels français ?

© Franck CRUSIAUX/REA

tEtedeVincentCharlet.pngPourquoi lui ?

D’une formation d’ingénieur à MINES ParisTech, Vincent Charlet est économiste. Il est délégué général du think tank La Fabrique de l’industrie et a publié plusieurs rapports en 2022 sur les conséquences de la crise énergétique pour l’industrie française.

À l’échelle nationale, quelles sont les conséquences de la hausse des prix de l’énergie sur l’industrie ?

La réponse diffère selon la position de l’entreprise sur la chaîne de valeur. En amont des chaînes de valeur se trouvent de grands industriels qui fabriquent les matériaux de base (acier, verre, ciment, etc.). Pour eux, qui consomment le plus d’énergie et émettent la plupart des émissions de CO2, la facture est salée et la crise énergétique remet fortement en question leur équilibre économique.

Ils pourraient choisir d’aller investir dans d’autres continents, là où l’énergie est moins chère. Pour les Petites et moyennes entreprises (PME) et les Entreprises de taille intermédiaire (ETI), la délocalisation n’est pas une option, les risques de défaillance pèsent plus lourd. Pour certaines, la hausse des dépenses énergétiques remet en cause leur survie.

  1. Accueil
  2. Entreprise
  3. Industrie
  4. Hausse des coûts de l’énergie. Quelles conséquences pour les industriels français ?