Les soft skills, nouvelles compétences capitales aujourd'hui

Entreprise

Les soft skills, nouvelles compétences capitales aujourd'hui

En France, plus qu’ailleurs, les recruteurs sont concentrés sur les diplômes et la maîtrise technique. Depuis quelques années, les soft skills – compétences comportementales – sont mieux prises en compte, mais elles restent difficiles à mesurer.

couv-39.jpgCet article est extrait de notre magazine consacré aux super-pouvoirs économiques des politiques. À retrouver en kiosque et en ligne. 

Combien de temps durent les compétences techniques ? Trente ans dans les années 1980, trois en 2021, selon un rapport de l’OCDE.

L’explication : l’accélération technologique, amplifiée par le Covid. Dans ce contexte, l’attention se porte de plus en plus sur les soft skills, les compétences comportementales, plus durables. « De nombreuses boîtes qui ne recrutaient que sur diplôme ont dû s’intéresser à la personnalité des candidats », estime David Bernard, dirigeant d’AssessFirst (un outil prédictif de recrutement).

Même les secteurs très techniques, où prévaut souvent une organisation verticale, s’y intéressent de plus en plus, notamment pour attirer des femmes. « Les bénéfices des soft skills pour l’entreprise sont mal évalués », reconnaît Stéphanie Fraise, vice-présidente de BlaBlaCar, en charge des ressources humaines, « mais une chose est sûre : un collaborateur qui les développe est plus engagé et plus performant. »