McDonald's la joue local pour rester leader mondial

Entreprise

McDonald's la joue local pour rester leader mondial

Entre mutation de la demande alimentaire et concurrence, le géant mondial du fast-food doit innover s’il veut conserver sa fragile position de leader et faire oublier qu’il incarne la « malbouffe ». Sa filiale française lui apparaît comme un modèle à suivre.

Coup de tonnerre sur le marché de la restauration rapide, le 29 avril 2019 : les 1 000 « McDo » allemands lancent une première mondiale, le Big Vegan, un burger 100 % végétalien, sans viande ni fromage et saupoudré d’une sauce expurgée de toute protéine animale. Certains fanatiques du hamburger iconique âgé de 50 ans, le Big Mac, vendu à un milliard de pièces par an sur la planète, hurlent à l’hérésie. C’est en réalité une simple opération commerciale. « La tendance du sans viande ne cesse de progresser », justifient les porte-parole de la firme américaine. Miracle du marketing, les nouveaux sandwichs sont même vendus moins cher que le Big Mac classique (3,70 euros contre 3,85 euros environ). De quoi attirer quelques curieux…