Métier. Responsable des relations sociales, au cœur des négociations d’entreprise

Entreprise

Métier. Responsable des relations sociales, au cœur des négociations d’entreprise

Juriste aguerri et fin négociateur, le responsable des relations sociales doit aussi posséder une bonne culture générale, économique et politique, sans oublier de solides bases en finance et en comptabilité. En matière de Code du travail, la moindre erreur peut coûter cher à l’entreprise.

« Dans les semaines qui précèdent les négociations, je me prépare. Je mange sainement, je fais du sport, je me couche tôt », confie Blandine Dollé, DRH de Rennes School of Business. Mener les discussions avec les délégués syndicaux et les représentants du personnel, « c’est passionnant, mais aussi éreintant. Il faut rester rigoureux et tenir longtemps », ajoute-t-elle.

Dans les entreprises de plus de 300 salariés, cette mission revient au responsable des relations sociales. Dans les entreprises plus petites comme la Rennes School of Business, c’est la chasse gardée du ou de la DRH. « Les relations sociales sont au cœur de ce métier. Et contrairement à d’autres sujets comme la paie, la formation ou encore les recrutements, il est difficile de déléguer ces missions », estime Blandine Dollé. Le dialogue social est non seulement très normé et codifié par le droit du travail, il est aussi éminemment sensible.