« Notre P.-D.G. partait à la retraite, on a racheté la boîte », la belle histoire d'Eco CO2
  1. Accueil
  2. Entreprise
  3. Travail
  4. « Notre P.-D.G. partait à la retraite, on a racheté la boîte », la belle histoire d'Eco CO2

Entreprise

« Notre P.-D.G. partait à la retraite, on a racheté la boîte », la belle histoire d'Eco CO2

Lucile Chevalier
,
Sélection abonnés

Un rachat d’entreprise est un processus long, lourd et coûteux. Il faut payer un audit, engager un avocat et un financier pour les montages financiers et juridiques. Les six directeurs d’Eco CO2 se sont tout de même lancés.

couv_plCet article est extrait de notre magazine consacré au pouvoir d'achat. À retrouver en kiosque et en ligne.

En 2020, six directeurs d’Eco CO2 enchaînent les rendez-vous chez les banquiers. Ils ont besoin d’emprunter pour un gros achat : leur entreprise. Eco CO2 est une PME de 114 salariés spécialisée dans la sensibilisation des particuliers, des entreprises et des organismes publics à la réduction de leur impact environnemental.

L’histoire commence en janvier 2019. Jacques Allard, P.-D.G. et fondateur, leur annonce qu’en 2021, il prendra sa retraite. « Il n’était pas question qu’on lui rachète ses parts, il cherchait un repreneur et nous associait au processus », rapporte Johanna Le Conte, 36 ans, membre du comité de direction depuis 2018.

Entrée dans l’entreprise en 2015, elle a pris, en 2016, la direction du service Relations clients et en 2020, celle du pôle Innovation et développement. Elle aime son travail, le départ à la retraite du patron ne l’enthousiasme guère. Après tout, Eco CO2 marche bien. Depuis 2015, le chiffre d’affaires grimpe chaque année en moyenne de 80 %, pour atteindre 9,2 millions d’euros en 2020.