Peugeot : audace, naufrage et renaissance d'un géant français de l'automobile

Entreprise

Peugeot : audace, naufrage et renaissance d'un géant français de l'automobile

Après des succès foudroyants à l’échelle française, le groupe automobile a eu du mal à adopter une stratégie mondiale, mais la fusion avec Fiat Chrysler lui redonne toutes ses chances.

L’entreprise familiale Peugeot était entrée dans l’ère industrielle au début du XIXe siècle sous l’impulsion de l’empereur Napoléon Ier, qui avait besoin d’équiper les soldats de sa Grande Armée. Mais ce n’est qu’en 1896 qu’Armand Peugeot crée la Société anonyme des automobiles Peugeot. Visionnaire, il produit et commercialise l’une des premières voitures « sans chevaux ».

À lire Automobile : quand la France était le plus grand constructeur mondial

Les lendemains de la guerre sont difficiles, mais dès 1970, Peugeot est le deuxième constructeur automobile français derrière Renault. Implantée dans de nombreux sites industriels en France et dans le monde, la marque est associée à la ville de Sochaux, son plus gros site industriel.