Philip Morris veut faire disparaître la cigarette... mais pas le tabac
  1. Accueil
  2. Entreprise
  3. Industrie
  4. Philip Morris veut faire disparaître la cigarette... mais pas le tabac

Entreprise

Philip Morris veut faire disparaître la cigarette... mais pas le tabac

Laurent Martinet
,
Sélection abonnés

Les dirigeants du numéro un mondial du tabac veulent « un monde sans cigarettes » et prétendent s'intéresser à la santé publique. Mais c’est qu’ils ont un autre produit à vendre, plus... électronique. Et c’est toujours du tabac.

En déclarant en juillet qu’il souhaitait le plus tôt possible « un monde sans cigarettes », le directeur général du géant du tabac Philip Morris International, Jacek Olczak, a fait sensation. 

« D’ici à dix ans, dans certains pays, la cigarette pourrait disparaître », a-t-il renchéri. Voilà qui est intrigant. Car sans les cigarettes, que deviendrait Philip Morris, leader mondial avec 27,7 % de parts de marché (hors Chine et États-Unis*) grâce à sa marque phare Marlboro ?

C’est pourtant la stratégie du groupe depuis 2016, quand il s’est engagé dans ce qu’il nomme « la plus grande transformation de son histoire ». Depuis, la couverture de ses rapports annuels s’orne d’un nouveau produit, l’Iqos.

De la taille d’un gros stylo, son design fluide et ses couleurs raffinées évoquent le monde du luxe. Si l’Iqos n’est pas une cigarette aux yeux de ses promoteurs, c’est que le bâtonnet de tabac qu’il encapsule ne se consume pas à 900 degrés.

iqos-cigarette_electronique_philip_morris.jpg

Crédits : Philip Morris.