Pierre Veltz : « L’industrie du futur sonne la fin de la mondialisation telle qu’on l’a connue »

Entreprise

Pierre Veltz : « L’industrie du futur sonne la fin de la mondialisation telle qu’on l’a connue »

Dans l’industrie du futur, l’automatisation et la collecte des données vont entraîner un resserrement des chaînes de valeur, projette cet économiste et sociologue.

Pourquoi lui ?

Pierre Veltz est économiste, sociologue et ingénieur. Aujourd’hui professeur émérite à l’École des Ponts ParisTech, ce spécialiste de l’organisation des entreprises et des dynamiques territoriales a également enseigné à Sciences Po. Il est entre autres auteur de l’ouvrage La Société hyper-industrielle : Le Nouveau Capitalisme productif, paru aux éditions Le Seuil (2017).

pierreVeltzenrond.png

Pour L’Éco : Les technologies, le défi écologique ou même la crise sanitaire vont avoir des conséquences sur l’industrie. Le concept d’usine du futur est souvent évoqué. À quelles transformations doit-on se préparer ?

Pierre Veltz. Quand nous parlons d’industrie du futur, nous pensons essentiellement au changement technologique. Et c’est vrai que l’un des grands moteurs de l’évolution est lié à la technologie et à la numérisation.