Présidentielle 2022 : les dons au cœur du financement de la campagne, la révolution Macron
  1. Accueil
  2. Entreprise
  3. Stratégie
  4. Présidentielle 2022 : les dons au cœur du financement de la campagne, la révolution Macron

Entreprise

Présidentielle 2022 : les dons au cœur du financement de la campagne, la révolution Macron

Elsa Margueritat
,
Sélection abonnés

Le président sortant entend bien reprendre pour sa campagne la même formule qui l'a propulsé l’Élysée : l’organisation de dîners et soirées de gala pour toucher les dons de grandes fortunes. Au risque, peut-être, de réveiller le spectre du conflit d’intérêts.

En 2017, c’est dans les salons mondains des grands appartements parisiens que s’est joué le cœur de la stratégie de financement de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron. Celle-ci se fonde essentiellement sur le système de donations des invités qui n’hésitent pas à faire don de grosses sommes pour le projet de l’ex-ministre de l’Économie.

Pour comprendre la spécificité et les limites de cette méthode, il convient de comprendre les règles imposées par la Commission nationale des comptes de campagnes et des financements publics (CNCCFP) à tous les candidats à l’élection présidentielle.

À lire aussi notre épisode > Financement des campagnes présidentielles, quelles règles s’imposent aux candidats ?

Afin de financer leurs dépenses de campagne, en plus du financement public, les candidats disposent de quatre types de ressources privées : les ressources personnelles des candidats (qui peuvent contracter des prêts à la banque), les recettes issues d’opérations commerciales (comme la vente d’objets goodies ou de vêtements en lien avec la campagne), la contribution des partis ou groupement politique et les dons.