Réjeanne. Accorder trop de confiance au fournisseur, l'erreur des fondatrices de la marque

Entreprise

Réjeanne. Accorder trop de confiance au fournisseur, l'erreur des fondatrices de la marque

Wye Morter et Alexandra Rychner ont lancé en 2018 Réjeanne, une marque de lingerie menstruelle entièrement fabriquée en France. Ne venant pas de ce secteur, elles ont fait confiance à tort à un fournisseur, et se sont retrouvées avec un gros retard de production.

« Des erreurs il y en a eu plein, il a fallu faire le palmarès pour trouver ce qui détenait la palme d’or quand on s’est lancées », rit Wye Morter, cofondatrice de Réjeanne. Pour lancer leur produit, une culotte absorbante pour les règles, elle et son associée Alexandra Rychner optent en octobre 2018 pour un financement participatif sur la plateforme Ulule. Il dépasse toutes leurs espérances : 800 préventes le premier jour, quand elles en espéraient quelques centaines sur toute l’opération.

Alors qu’elles ont commencé à chercher des ateliers de fabrication de lingerie avant le crowdfunding, elles demandent au dirigeant de l’atelier avec qui elles ont déjà conclu un partenariat s’il pense possible de tenir les délais malgré une production plus forte qu’attendue pour une équipe réduite. « Il y avait deux couturières et le dirigeant, qui nous regarde droit dans les yeux et dit qu’ils peuvent faire 10 000 culottes par mois facile, alors que rien n’est automatisé. On a un énorme doute, notre instinct nous dit que c’est étrange, mais s’il le dit, ce doit être vrai », raconte Alexandra Rychner.