Rêver son futur métier, avec Anne-Caroline Paucot

Entreprise

Rêver son futur métier, avec Anne-Caroline Paucot

Anne-Caroline Paucot, écrivain prospectiviste membre du think tank Les Propulseurs, crée des dispositifs pédagogiques de sensibilisation aux nouvelles technologies.

D’anciens métiers pourraient-ils revenir au premier plan ?

Anne-Caroline Paucot : Les métiers d’artisanat, oui, les ébénistes, par exemple. De plus en plus d’acheteurs souhaitent se différencier au travers de ce qu’ils consomment. Les meubles en sont un exemple. Les gens vont être en recherche d’imparfait. Les métiers de services peu à peu supprimés, comme celui de caissière, vont évoluer, mais on pourrait bien se rendre compte que supprimer ces postes pour faire des économies n’est pas judicieux et qu’il va falloir revenir en arrière. Au Japon, des hôtels qui avaient remplacé les agents d’accueil par des robots reviennent aujourd’hui à des salariés humains.

Quelles compétences pourraient assurer d’avoir du travail à l’avenir ?