Croissance : les dessous du réchauffement climatique 

Environnement

Croissance : les dessous du réchauffement climatique 

La croissance des activités humaine est à l'origine du réchauffement du climat de 1°c depuis plus d'un siècle. Pour inverser la tendance, les Etats doivent s'engager sur des objectifs ambitieux en matière de transition énergétique.

La croissance de la production repose sur trois types de capital : le capital physique (l’ensemble des biens de production que possèdent les entreprises), le capital humain et le capital naturel (l’ensemble des ressources naturelles utiles directement à l’homme ou qu’il peut exploiter techniquement et économiquement).

Or la croissance économique, dans sa forme actuelle, nuit à l’environnement : elle épuise le capital naturel en détruisant des ressources non renouvelables comme les matières premières, les sources d’énergie. Elle dégrade les écosystèmes, appauvrit la biodiversité et perturbe le climat.

Un bien commun qui n'appartient à personne

Les causes humaines de la hausse des émissions de gaz à effet de serre sont nombreuses : la combustion du charbon, du pétrole et du gaz, la déforestation (les arbres contribuent à réguler le climat en absorbant le CO2 de l’atmosphère), l’intensification de l’élevage (bovins et ovins produisent de grandes quantités de méthane lorsqu’ils digèrent leur nourriture), les engrais contenant de l’azote et les gaz fluorés qui sont créés par l’homme et que l’on retrouve principalement dans les équipements contre le froid et les aérosols.