Climat : le carbone, ennemi de la démographie équitable

Environnement

Climat : le carbone, ennemi de la démographie équitable

Les pays développés représentent un tiers de la population mondiale mais les trois quarts des émissions de CO2. Dans un soucis d'équité avec les pays les moins développés, le dérèglement climatique demande de décarboner nos sociétés et d'imposer un même quota pour chaque terrien, argue Hervé Le Bras, historien et démographe. 

La démographie, ou plus exactement la croissance de la population mondiale, est souvent accusée d’être l’une des principales causes du dérèglement du climat à cause des émissions de CO2 qu’elle occasionne.

Il faut y regarder de plus près, car cette croissance s’essouffle et pourrait bientôt cesser, puis s’inverser d’ici à une quarantaine d’années : après avoir culminé à 2,1 % par an en 1975, elle est déjà descendue à 1 % en 2020 et continue de baisser.

L’augmentation de la population se concentre dans les pays les plus pauvres, essentiellement l’Afrique intertropicale (du Sahel au Zambèze), l’Afghanistan et le Pakistan, tandis que certains pays développés – la Russie, le Japon, l’Allemagne, l’Italie – voient leur population diminuer.