COP27 : Cinq réglages climatiques pour le commerce international

Environnement

COP27 : Cinq réglages climatiques pour le commerce international

Du 6 au 18 novembre 2022, les représentants de plus de 190 pays se retrouvent à Charm el-Cheikh en Égypte pour la COP27. Tous reconnaissent la nécessité vitale de mener une politique mondiale de lutte contre le réchauffement climatique. Mais dans les faits, chacun continue à échanger avec les autres dans des logiques économiques court-termistes. Le commerce et le climat seront-ils un jour compatibles ?

Début novembre, le monde a assisté à deux événements très contradictoires. Olaf Scholz, chancelier d’Allemagne, pays ultra-dépendant du gaz russe, s’est rendu en Chine pour signer de nouveaux contrats avec la deuxième économie de la planète, également première émettrice de CO₂ au monde. Dans le même temps s’ouvrait la COP 27, avec de très hautes exigences en matière de climat. Entente commerciale bilatérale d’un côté, multilatéralisme climatique de l’autre. Comment les réconcilier ?

Le réchauffement climatique dépend fortement du commerce international : de l’avocat aux baskets ou à l’acier en passant par les smartphones et les céréales, nous consommons aujourd’hui beaucoup de biens et services qui ne sont pas produits sur nos territoires.