Élections au Brésil. Dernière chance pour éviter la “tragédie des communs” en forêt amazonienne ?

Environnement

Élections au Brésil. Dernière chance pour éviter la “tragédie des communs” en forêt amazonienne ?

L’avenir de l’Amazonie brésilienne, déjà amputée de près d’un cinquième de sa surface depuis les années 1970, dépend de l’action du gouvernement. Une volonté politique forte est nécessaire pour réguler ce vaste espace, afin d’éviter que la forêt amazonienne n’atteigne un point de non-retour et cesse de jouer le rôle de puits de carbone planétaire.

L’essentiel

- La gestion de la forêt amazonienne est un enjeu clé du second tour de l’élection présidentielle brésilienne qui opposera le 30 octobre l’actuel président d’extrême-droite Jair Bolsonaro à l’ex-président de gauche Luis Inácio Lula da Silva, dit “Lula”.

- Depuis l’élection de Jair Bolsonaro en 2018, largement soutenue par les agriculteurs et éleveurs de la région, la déforestation a augmenté de 73 %. Sous les mandats de Lula, entre 2003 et 2010, la déforestation avait dégringolé de 82 % et atteint son plus bas niveau en 2012.

-L’industrie bovine, principale responsable de la déforestation, est une source majeure de revenus pour le Brésil, premier exportateur mondial de viande de bœuf.