Éolien, solaire, géothermie… Le pari de l'énergie verte bouleverse le réseau électrique

Environnement

Éolien, solaire, géothermie… Le pari de l'énergie verte bouleverse le réseau électrique

Primordiale pour décarboner l’économie, l’intégration massive des énergies renouvelables perturbe le marché de l’électricité. Le caractère variable du solaire et de l’éolien demande une autre gestion du réseau face au risque de black-out. La part exacte à leur octroyer dans notre mix énergétique reste une question ouverte.

L’évènement est passé presque inaperçu. Pourtant, le 8 janvier, l’Europe a frôlé le black-out, la grande panne. À quelques minutes près, des millions de personnes auraient pu être privées d’électricité. Après une coupure en Croatie, le gestionnaire du réseau d’électricité français, RTE, a isolé le réseau français, puis équilibré les fréquences. Pour cela, il a dû interrompre la consommation de 16 sites industriels, provoquant aussitôt une baisse de 1 300 mégawattheures (MWh, la quantité d’énergie produite en une heure par mégawatt).

C’est un principe incontournable : la production électrique doit toujours être en adéquation avec la consommation. Sinon, c’est le black-out à l’échelle européenne, car les réseaux sont interconnectés.