La maison individuelle, ennemie de la planète ?

Environnement

La maison individuelle, ennemie de la planète ?

Deux tiers des Français vivent dans une maison individuelle. Désiré et désirable, ce mode de vie est pourtant de moins en moins compatible avec le respect de l’environnement et l’urgence climatique. État des lieux.

L’essentiel

- L’étalement urbain est incompatible avec la transition écologique, mais la maison individuelle fait toujours rêver les Français.

- Construire plus vert reste plus cher à court terme.

- La rénovation individuelle reste également coûteuse et se fait à un rythme trop faible

______

En octobre 2021, la ministre du logement, Emmanuelle Wargon a jeté un pavé dans la mare en déclarant : « le modèle du pavillon avec jardin n’est pas soutenable et nous mène dans une impasse ». Dans le détail, elle indiquait qu’il s’agit d’un rêve construit pour les Français dans les années 70, un modèle d’urbanisation entièrement dépendant de la voiture, notamment en ce qui concerne les lotissements isolés sans aucun service.