La sécurité sociale alimentaire, utopie ou idée géniale pour lutter contre la précarité ?

Environnement

La sécurité sociale alimentaire, utopie ou idée géniale pour lutter contre la précarité ?

La Sécurité sociale de 1945 avait métamorphosé l’hôpital. Son pendant alimentaire n’est encore qu’une idée, mais elle émerge comme une solution durable à la précarité alimentaire de nombreux Français et comme un levier de qualité pour la production.

couv_plÀ retrouver dans notre dernier numéro, en kiosque et en ligne.

Patates douces, oignons rouges et courges butternut s’exposent en abondance sur l’étal de Lucas Théodose, jeune maraîcher fraîchement installé à Saint-Lattier, une commune rurale de l’Isère. Les visiteurs profitent du marché-guinguette de la ferme collective La Clef des sables pour faire le plein de fruits et légumes bio.

Responsable du pôle maraîchage, Lucas s’avoue chanceux : « J’ai vu tellement de collègues s’épuiser, bosser 50 heures par semaine à cause de la productivité à tenir pour rembourser leurs crédits, sans parvenir à se dégager un revenu. »

Grâce à son collectif, il a pu bénéficier d’un accès à un lopin de terre et à des outils mécaniques pour son installation. Bien qu’il touche du doigt sa vision idéale du métier, il y a encore un hic : ses produits frais ne vont qu’à une partie de la population, celle qui est plutôt aisée et sensibilisée à l’alimentation saine.