La voiture est-elle plus égalitaire que le vélo ?

Environnement

La voiture est-elle plus égalitaire que le vélo ?

La voiture est parfois vécue comme un acquis social par des générations de Français tant elle a changé la vie dans de nombreux territoires au cours du siècle dernier. Est-elle pour autant plus égalitaire que le vélo, plus accessible ? Débat entre Bernard Jullien, maître de conférences en économie à l'Université de Bordeaux et Laurent Fouillé, docteur en sociologie.

Débat

La voiture est-elle plus égalitaire que le vélo ?

debatvelovoiture.png

Oui, elle fait vivre les territoires

Bernard Jullien

Maître de conférences en économie à l’Université de Bordeaux et ex-directeur du Groupe d’étude et de recherche permanent sur l’industrie et les salariés de l’automobile (Gerpisa) ENS Cachan.

Non, c’est une bouée de sauvetage

Laurent Fouillé

Docteur en sociologie. Il a soutenu une thèse su le thème : « L’attachement automobile mis à l’épreuve – Étude des dispositifs de détachement et de recomposition des mobilités » (2010).

L'avis de Bernard Jullien : Oui, elle fait vivre les territoires

On constate un clivage très fort, dans la société française, entre ceux pour qui la voiture est un problème et ceux pour qui l’automobile est une solution.

Puisque les premiers invoquent l’urgence climatique pour faire la loi, ils développent de facto, vis-à-vis des seconds, une attitude méprisante, comme Marie-Antoinette disant des pauvres : "S’ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent de la brioche."

Dire aux ménages ruraux et surtout périurbains qu’ils doivent limiter leur usage de la voiture et imiter les populations des centres-villes qui se déséquipent renvoie à un rationalisme des élites qui est à la fois peu défendable politiquement et profondément dysfonctionnel : la périurbanisation se poursuit et n’a jamais été enrayée. Elle va de pair avec un équipement automobile qui continue de croître.