Le café menacé par le réchauffement climatique : « Si la température augmente de plus de trois degrés, ce sera très grave. »

Environnement

Le café menacé par le réchauffement climatique : « Si la température augmente de plus de trois degrés, ce sera très grave. »

Les zones disponibles pour la culture de l’arabica pourraient être réduites de 50 % d’ici 2050 par rapport à 2000, alors que la demande mondiale va doubler. Seule solution : développer des variétés plus résistantes avec des méthodes plus vertueuses.

« La crise climatique est le plus grand défi auquel sont confrontés les producteurs et les entreprises du secteur du café », s’écrie Hanna Neuschwander, directrice de la stratégie et de la communication de World Coffee Research, une organisation qui réunit de grands acteurs de cette industrie.

Le changement climatique va en effet engendrer une hausse des températures et une modification des précipitations qui pourraient réduire considérablement les zones adaptées à la culture du café. « Nous avons calculé que dans la plupart des scénarios, les zones disponibles pour la culture de l’arabica pourraient diminuer de 50 % d’ici 2050 par rapport à 2000, tandis que la demande mondiale de café va plus que doubler sur la même période », indique Christian Bunn, qui a réalisé sa thèse sur la modélisation des impacts du changement climatique sur la culture du café.