Le chocolat peut-il être “équitable” ?

Environnement

Le chocolat peut-il être “équitable” ?

Le chocolat peut-il être “équitable” ?

Alors que la demande mondiale explose, la filière cacao n’a pas bonne réputation. Il existe, heureusement, des exemples vertueux.

Délicieux le chocolat, n’est-ce pas ? Noir, au lait ou blanc, en tablette ou en poudre, cette gourmandise est devenue un produit phare de la mondialisation. La demande explose d’ailleurs sur tous les continents. Pour y répondre, il faut produire à peu près quatre millions de tonnes de cacao, la fève à partir de laquelle on fabrique le chocolat.

Problème, la filière a très mauvaise presse : pollution, déforestation massive, travail des enfants ou pauvreté des petits producteurs sont régulièrement épinglés. Mais les mentalités évoluent. Des cadors comme l’Américain Mars ou le Suisse Barry Callebaut ont annoncé, ces dernières années, vouloir doper leur programme de cacao « durable » ou « équitable ». La route sera longue, mais quelques exemples concrets montrent la voie.