Qu’est-ce que la sobriété, notion essentielle dans la lutte contre le dérèglement climatique ?

Environnement

Qu’est-ce que la sobriété, notion essentielle dans la lutte contre le dérèglement climatique ?

Dans son dernier rapport, le GIEC consacre un chapitre entier à la baisse de la demande des consommateurs et à la "sobriété". Cette dernière est un élément majeur de la réduction des émissions de CO2 selon le groupe d’experts. Avec l'inflation des prix de l'énergie, la sobriété vient sur le devant de la scène.

Dans le troisième volet de son sixième rapport, le groupe international d’experts sur le climat (GIEC) indique des solutions possibles pour lutter contre le réchauffement climatique. Il rappelle les ordres de grandeur des efforts nécessaires pour limiter le réchauffement en dessous de 1,5 degré d’ici à 2100 par rapport à l’ère préindustrielle.

Pour la première fois, un chapitre entier du rapport est consacré à la baisse de la consommation des ménages pour limiter les émissions de CO2. Si le rapport ne cite pas explicitement le mot sobriété, c’est tout comme. Pour l’Éco vous explique ce concept.

À lire aussi > C’est quoi le GIEC ?

Au-delà de l’efficacité

La sobriété ne possède pas de définition « unique, partagée et précise » selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Cette notion, « indispensable et complémentaire de l’efficacité », peut être définie comme « une démarche de réduction des consommations superflues » à travers la hiérarchisation des besoins.