TotalEnergies: le géant du pétrole face au dilemme de la transition énergétique 

Environnement

TotalEnergies: le géant du pétrole face au dilemme de la transition énergétique 

Le rapport d'activité vient d'être publié ce jeudi 10 février : TotalEnergies a dégagé un résultat net de 16 milliards de dollars en 2021, son bénéfice annuel le plus haut depuis 2007. Une nouvelle qui ravit les actionnaires... mais à court terme seulement, tant la pression sur les activités de la firme, néfastes pour l'environnement, commence à peser.

« Le monde d’après » ? L’expression agace Patrick Pouyanné, le PDG de Total. « Nous, on est dans le monde d’aujourd’hui », rétorque-t-il si on le questionne avec trop d’insistance sur la transition énergétique engagée par le géant pétrolier.

Mais le monde d’aujourd’hui, c’était aussi cette résolution portée par 1,35 % des actionnaires représentant 11 investisseurs, dont le Crédit Mutuel ou la Banque postale. Elle exigeait que Total modifie ses statuts afin d’y inscrire l’obligation d’avoir une stratégie précise pour respecter l’accord de Paris adopté en 2015 : contenir la hausse de la température moyenne sur le globe à moins de 2 °C par rapport à l’ère préindustrielle.

De la part des investisseurs, ce n’était pas un plaidoyer écolo, simplement une inquiétude pour leurs fonds. Ils expliquaient : « L’insuffisance des engagements du groupe pétrolier constitue un risque à la fois pour l’entreprise et pour ses actionnaires. »