Métaux rares : « L’Europe a le choix : dépendre de la Chine ou… creuser sous ses pieds »

Environnement

Métaux rares : « L’Europe a le choix : dépendre de la Chine ou… creuser sous ses pieds »

Une étude récente évalue les besoins en métaux de l’Europe pour réaliser sa transition énergétique. Interrogée, Liesbet Gregoir, autrice principale du rapport, évoque les pénuries possibles, les difficultés d’approvisionnement ou encore le manque d’investissement des Vingt-sept.

Cobalt, aluminium, lithium… Les métaux sont indispensables pour la transition énergétique de l’Europe. Problème, l’UE pourrait en manquer, montre une étude menée par des experts de l’université de Louvain, en Belgique. C’est la première fois qu’une projection jusqu’en 2050 se concentre sur l’Europe. Pour l’Éco a interrogé l’autrice principale du rapport et revient sur les grands enjeux.

Pourquoi elle ?

tEtedeL.gregoir.pngGéologue de formation, Liesbet Gregoir est ingénieure au sein d’une équipe chargée d’évaluer la durabilité des gisements de matériaux à l’université de Louvain, en Belgique. Son expertise en géologie et en économie l’a conduite à travailler chez ArcelorMittal et chez McKinsey. Liesbet Gregoir est l’autrice principale de l’étude « Metals for Clean Energy : Pathways to solving Europe’s raw materials challenge », publiée en avril 2022 et commanditée par Eurométaux (l’association des producteurs et de recycleurs de métaux non ferreux en Europe).