Finance durable : analyste extra-financier (ESG), un métier en plein essor
  1. Accueil
  2. Finance
  3. Bourse et Marchés
  4. Finance durable : analyste extra-financier (ESG), un métier en plein essor

Finance

Finance durable : analyste extra-financier (ESG), un métier en plein essor

Lucile Chevalier
,
Sélection abonnés

La crise financière, le renforcement de la réglementation et l’essor de la finance durable exigent des talents capables de passer au peigne fin la performance environnementale, sociale et de gouvernance des entreprises. Ce métier d’analyste extra-financier deviendra incontournable.

Notes : Technicité : 5/5 Environnement : 5/5 et Insertion professionnelle : 3/5.

Maxence Rousson est un acteur de la finance durable. Il est analyste ESG (Environnement, social et gouvernance) chez Covéa Finance. « Mon rôle est le même qu’un analyste financier. J’analyse les risques et opportunités auxquels les entreprises sont exposées pour aider les gérants de portefeuilles à prendre les décisions d’investissement les meilleures possible. Mais mon approche est différente. Si l’analyste classique se fonde principalement sur les états financiers de l’entreprise, l’analyste ESG étudie la performance extra-financière : l’environnement, le social et la gouvernance », explique-t-il.

Déceler les entourloupes et le greenwashing

Chez Covéa Finance, ils sont quatre à mener ces études ESG : la responsable, deux analystes – dont Maxence – et un stagiaire. « Nous nous appuyons sur toutes les informations publiées par l’entreprise, en particulier le développement durable. Il faut savoir être critique envers la communication des entreprises et pouvoir décoder un jargon très technique masquant parfois entourloupes et greenwashing », poursuit-il.