L’imprimante 3D va-t-elle relocaliser l’industrie mondiale ?
  1. Accueil
  2. Futur et Tech
  3. Innovation
  4. L’imprimante 3D va-t-elle relocaliser l’industrie mondiale ?

Futur et Tech

L’imprimante 3D va-t-elle relocaliser l’industrie mondiale ?

Yves Adaken
,
Sélection abonnés

Dans un monde où la production industrielle a tendance à se concentrer dans les pays à bas coûts salariaux, le boom de l’impression en trois dimensions a fait naître l’espoir de relocaliser des activités et des emplois au plus près des consommateurs. Est-ce réaliste ?

La quatrième révolution industrielle est en marche. Portée par la vague du numérique, elle se manifeste au travers de technologies de rupture, au premier rang desquelles les imprimantes 3D. 

Avec elles, un fichier virtuel de données se transforme en objet physique bien réel. Un vrai tour de magie. Au lieu d’injecter de l’encre sur du papier, ces imprimantes ajoutent de la matière, couche après couche, en suivant les instructions du fichier. D’où le nom de « fabrication additive » également utilisé pour ce procédé né il y a une trentaine d’années. Il se déroule à l’inverse de l’usinage traditionnel, qui part d’un bloc pour fabriquer une pièce par enlèvement de matière.

En chiffre

1768

grands systèmes d'impression 3D métal en 2017 contre 983 en 2016, soit une hausse de 80%

La médecine a aussi été parmi les premières à faire appel à ces machines pour réaliser des prothèses sur mesure (en chirurgie, dentisterie, audition…). Elles trouvent place également chez certains artisans (bijoutiers, chocolatiers…). Et elles commencent à se développer dans le bâtiment.