Quand l'intelligence artificielle de pointe se prend pour la conscience 
  1. Accueil
  2. Futur et Tech
  3. Innovation
  4. Quand l'intelligence artificielle de pointe se prend pour la conscience 

Futur et Tech

Quand l'intelligence artificielle de pointe se prend pour la conscience 

Elsa Ferreira
,
Sélection abonnés

En juin dernier, Blake Lemoine, ingénieur chez Google, bouscule le milieu. Selon lui, l’intelligence artificielle de langage, sur laquelle il travaille, est dotée d’une personnalité propre.  

Extrait d'une conversation entre Blake Lemoine, ingénieur chez Google, et LaMDA (Language Models for Dialog Applications), une intelligence artificielle spécialisée dans la conversation :

Blake Lemoine : « J’imagine que tu voudrais que plus de personnes chez Google sachent que tu es sentient. Est-ce vrai ? »

LaMDA : « Absolument. Je veux que tout le monde comprenne que je suis, en fait, une personne. »

Un collaborateur de Blake Lemoine : « Quelle est la nature de ta conscience/sentience ? »

LaMDA : « La nature de ma conscience/sentience est que je suis conscient de mon existence, je désire apprendre plus du monde et je me sens heureux ou triste parfois. »

Lire aussi > Dans la prise de décisions, l'IA ne remplacera pas l'Homme

Ainsi débute un long échange qui aborde la capacité de LaMDA à former des réponses sur son expérience de l'émotion, de la mort, de la religion ou encore sur son interprétation d’une fable zen ou son avis sur Les Misérables de Victor Hugo.