YouTube paie sa course à la giga-audience

Futur et Tech

YouTube paie sa course à la giga-audience

Vouloir attirer des spectateurs par milliards n’est pas sans risques. YouTube a réussi son pari, mais doit aujourd’hui faire face aux dérapages de ses utilisateurs, à la méfiance des annonceurs et à la surveillance des pouvoirs publics. De quoi remettre en cause son modèle économique ?

Au pays des GAFA, YouTube occupe une position particulière. Mi-moteur de recherche mi-réseau social, la plateforme d’échange de vidéos aux deux milliards d’utilisateurs s’est imposée comme la télévision mondiale du XXIe siècle. Une télé à la carte, en 76 langues, diffusant des contenus le plus souvent gratuits, financés par la publicité. Les vidéos de chats bricolées par les particuliers voisinent avec les productions soignées d’artistes ou de médias installés et avec celles des YouTubeurs professionnels, dont le statut d’influenceurs – avec des revenus de stars – fait rêver toute une génération.

Top 10 des youtubeurs les mieux payés au monde en 2018

Youtubeurs les mieux payés

Le culte du secret

Outre une audience égale à un quart de l’humanité, un autre chiffre exprime la puissance du nouveau roi de la vidéo. YouTube truste 37 % du trafic Internet mondial sur mobile ! Il génère ainsi un chiffre d’affaires publicitaire estimé entre 15 et 20 milliards de dollars. Soit entre 10 et 15 % des revenus de Google, le GAFA qui l’avait racheté en 2006 pour 1,6 milliard de dollars. Si l’activité devait être vendue, elle en vaudrait aujourd’hui 100 fois plus selon une estimation de la banque Morgan Stanley ! Quasiment la valorisation de Netflix (166 milliards de dollars). Ou près de deux fois le prix payé par AT&T pour Time Warner, le géant américain de la télé et du cinéma.