Aller au charbon, une expression post-Révolution industrielle
  1. Accueil
  2. Idées
  3. Théorie économique
  4. Aller au charbon, une expression post-Révolution industrielle

Idées

Aller au charbon, une expression post-Révolution industrielle

Valentine Rault
,
Sélection abonnés

Si l'extraction du minerai fossile a commencé au Moyen-Âge, il a fallu attendre le XXe siècle pour voir cette métaphore du travail émerger. 

Voilà une manière familière de dire que l’on va travailler, accomplir une tâche difficile ou désagréable. Cette expression, relativement récent puisqu'elle date du début du XXe siècle, fait référence à un métier ayant disparu en France depuis avril 2004 : mineur de charbon.

À lire Les centrales à charbon ferment, que faire des salariés ? 

L’extraction de ce minerai a débuté dès le Moyen-Âge, mais elle a pris une ampleur considérable avec la Révolution industrielle, au début du XIXe siècle : en effet, la nouvelle machine à vapeur nécessite des quantités colossales de charbon pour fonctionner. Il faut alimenter les trains, les machines, les usines…

Un travail dur, pratiqué aussi par des enfants

Les hommes, mais aussi les femmes et les enfants, descendent dans les mines, parfois à plusieurs centaines de mètres de profondeur, afin d’extraire à la main le précieux minerai. Les conditions de travail des « mineurs de fond », qui descendent sous terre, sont effroyables : ils peuvent rester plus de 10 heures d’affilée au fond des puits et travaillent sans protection.