Au XVIIIe siècle, les premières « dataviz »

Idées

Au XVIIIe siècle, les premières « dataviz »

Représenter des données statistiques sous forme d’histogramme « bâtons » ou de camembert, c’est devenu courant, mais il fallait y penser ! Au XVIIIe siècle, un Écossais, William Playfair, pense à découper un gros chiffre en petites unités graphiques pour décrire en infographie l’impact phénoménal de la révolution industrielle.

Né à l'aune de la révolution industrielle britannique, William Playfair (1759 – 1823) assiste aux changements majeurs de la société, qui bascule d'un modèle de fabrication artisanale à celui de la production de masse. Il décrit ces évolutions dans des premières "dataviz" (pour data visualisation), dessinées et coloriées à la main !

Comme le permet de constater de premier graphique réalisé par l’ingénieur et économiste écossais, la révolution industrielle fait exploser le pouvoir d'achat. Ainsi, en 1700, un ouvrier anglais doit travailler 25 jours pour accumuler de quoi acheter 25 kg de blé. Un siècle plus tard, il ne lui faudra plus que 15 jours, malgré le doublement du prix du blé.

Chart_Shewing_the_Value_of_the_Quarter_of_Wheat_in_Shillings__in_Days_Wages_of_a_Good_Mechanic_from_1565_to_1821.jpeg

Valeur d’une dose de 25 kg de blé de 1565 à 1820, exprimée. En rose : en monnaie (shilling), en vert : en nombre de jours de travail.