Comment les loteries de Noël peuvent doper localement la croissance
  1. Accueil
  2. Idées
  3. Théorie économique
  4. Comment les loteries de Noël peuvent doper localement la croissance

Idées

Comment les loteries de Noël peuvent doper localement la croissance

André Zylberberg, directeur de recherche émérite, Centre d’économie de la Sorbonne
,
Sélection abonnés

Une étude sur les loteries espagnoles de Noël, dont les gagnants sont concentrés géographiquement, montre un effet macroéconomique sur l’activité, la confiance et la consommation.

La récession due à la pandémie de Covid-19 a été jugulée par une panoplie de mesures en faveur des ménages et des entreprises, au prix d’un endettement sans précédent, aggravé aujourd’hui par une crise de l’approvisionnement énergétique.

Par ailleurs, le réchauffement climatique nécessite des transformations profondes de notre appareil productif et de nos infrastructures de transport. Où trouver les recettes budgétaires nécessaires ?

Une équipe d’économistes de l’Université Carlos III de Madrid suggère de s’inspirer des loteries espagnoles de Noël*. La première fut initiée par la province de Cadix, en 1812, dans le but de collecter des fonds pour les troupes combattant les armées de Napoléon. Les colonies espagnoles d’Amérique utilisèrent également des loteries comme sources de revenus complémentaires.

Lire aussi > Dans La liste de mes envies, le loto est un poison

La tradition des loteries de Noël perdure ainsi en Espagne depuis plus de deux siècles. La très grande majorité de la population y participe, ces loteries font partie de la culture du pays. Aujourd’hui, leurs recettes représentent 0,3 % des recettes publiques totales (0,1 % du PIB national).