Conflits commerciaux entre nations, histoire de la fiscalité, « monnaie hélicoptère » et économie du vivant dans notre bibliothèque estivale

Idées

Conflits commerciaux entre nations, histoire de la fiscalité, « monnaie hélicoptère » et économie du vivant dans notre bibliothèque estivale

En ce mois de juillet, notre journaliste s'est intéressée aux ouvrages de Michael Keen et Joel Slemrod, de Florin Bilbiie, Alaïs Martin-Baillon et Gilles Saint-Paul, et de Gaël Giraud et Felwine Sarr. Et en vedette : Ali Laïdi, qui nous fait nous interroger sur les guerres commerciales.

Savons-nous penser la guerre économique ?

LesBataillesducommercemondial-aliLaidi.jpg

C’est une réalité, mais les économistes ont du mal à la concevoir. Les « agents économiques » qui peuplent leurs modèles sont surtout des individus. Les intérêts qui les animent ne sont pas ceux des nations.

Ces modèles considèrent principalement l’État au plan domestique, imposant des taxes, des règles, menant des politiques économiques. Mais tout cela reste pacifique. Les relations entre les pays, quant à elles, sont surtout envisagées à travers les échanges commerciaux, dans l’univers apaisé du « doux commerce » de Montesquieu.

À la confrontation guerrière aurait succédé une forme plus douce : la compétition. Ainsi est conçue la mondialisation, à partir des années 1980 : on signe des accords, on échange des biens et des services et, en cas de différend, on s’en remet à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).