Daron Acemoğlu : « La démocratie reste la meilleure alliée de la croissance »
  1. Accueil
  2. Idées
  3. Théorie économique
  4. Daron Acemoğlu : « La démocratie reste la meilleure alliée de la croissance »

Idées

Daron Acemoğlu : « La démocratie reste la meilleure alliée de la croissance »

Clément Rouget
,
Sélection abonnés

Affaiblie par les promesses déçues de la mondialisation, la démocratie traverse une crise profonde en Occident. Mais, pour Daron Acemoğlu, elle reste le meilleur système politique pour créer et partager les richesses.

Pourquoi lui ?

Daron Acemoğlu Pour l'EcoTurco-américain, Daron Acemoğlu est l’un des économistes les plus cités de la planète. Chercheur particulièrement prolifique, avec plus d’une centaine d’articles de recherches publiés dans des revues à comité de lectures prestigieuses, il couvre un large champ de recherche : croissance et développement, technologie et innovation…

Il est également l’auteur de deux ouvrages majeurs sur la démocratie et la politique économique : Economic Origins of Dictatorship and Democracy (2006) and Why Nations Fail (2012), d’où le thème de cet entretien. En juillet, il est intervenu aux Rencontres Economiques d’Aix-en-Provence, organisées par notre partenaire Le Cercle des Economistes, sur le thème "Se saisir des inégalités."

Pour l'Éco. Défiance, abstention, populistes au pouvoir ? Pour vous, quels sont les principaux facteurs à l’origine de la crise des démocraties occidentales ?

Daron Acemoğlu. La hausse des inégalités qu’elles ont connues ces dernières décennies est certainement l’un des facteurs principaux, d’autant plus qu’elle est arrivée à une période où les aspirations de la population étaient particulièrement élevées.