De Pierre Bourdieu à Annie Ernaux. Dans le « champ » social, l’individu est à l’étroit

Idées

De Pierre Bourdieu à Annie Ernaux. Dans le « champ » social, l’individu est à l’étroit

Le « champ » de Bourdieu apparaît surtout comme un artefact macrosociologique associé à une conception où les individus sont considérés tantôt comme des marionnettes sociales, tantôt comme des stratèges mus par la seule recherche du profit.

Il y a quelques semaines, Annie Ernaux recevait le prix Nobel de littérature. Elle avait pourtant affirmé auparavant se « sentir un peu illégitime dans le champ littéraire ». À quoi correspond donc cette notion de « champ » – développée en sociologie – et quelles en sont les limites ?

Il n’est peut-être pas anodin qu’Annie Ernaux, grande lectrice du sociologue Pierre Bourdieu (1930-2002), ait utilisé l’expression « champ littéraire ». En effet, la notion de champ social constitue un concept clé de Bourdieu, qui ne peut être séparé d’autres concepts majeurs qu’il a théorisés (« habitus », « capital symbolique », « violence symbolique ») et qui s’insère dans sa théorie générale de la stratification sociale.