D'où vient l'expression « mettre au clou » ?

Idées

D'où vient l'expression « mettre au clou » ?

C'est au XVe siècle, avec l'émergence du système de prêts sur gage, que cette expression fait son apparition.

Cette méthode est utilisée en cas de besoin impérieux de liquidités : on dépose un objet de valeur à un prêteur sur gage qui vous donne de l’argent liquide en échange et conserve le bien jusqu’au remboursement de la dette. Si au bout d’un an l’emprunteur n’est pas en mesure de rembourser le prêt, c’est-à-dire de racheter le bien, alors le prêteur peut garder l’objet mis en gage. 

L’expression « mettre au clou » a une origine purement littérale : les objets laissés au prêteur sur gage étaient simplement fixés au mur à l’aide un clou, afin de les mettre hors de portée de celui qui avait demandé le prêt. 

L'ancienne tradition des « monts-de-piété »

En France, les prêts sur gage ont d’abord été mis en place au sein d’établissements appelés des « monts-de-piété ». Le terme vient d’une mauvaise traduction de l’italien monte di pietà, qui signifie en réalité « crédit de charité ». Ils doivent leur surnom « Ma tante » au fils du roi Louis-Philippe qui, ayant déposé sa montre en gage pour honorer une dette de jeu, prétexta auprès de sa mère l’avoir oubliée « chez sa tante ».