Éducation : pour prévenir délinquance et criminalité, mieux vaut agir… dès l'âge de 3 ans
  1. Accueil
  2. Idées
  3. Sociologie
  4. Éducation : pour prévenir délinquance et criminalité, mieux vaut agir… dès l'âge de 3 ans

Idées

Éducation : pour prévenir délinquance et criminalité, mieux vaut agir… dès l'âge de 3 ans

André Zylberberg, directeur de recherche émérite, Centre d’économie de la Sorbonne
,
Sélection abonnés

Les capacités « intellectuelles » et les connaissances acquises ne jouent pas forcément un rôle déterminant en matière d’insertion sociale et de réussite professionnelle. L’éducation doit porter aussi sur certaines dimensions de la personnalité.

Pour prévenir la délinquance et la criminalité mieux vaut agir… dès l’âge de 3 ans. Tel est le principal enseignement du Perry Preschool Project, un programme préscolaire mis en place dans l’État du Michigan, aux États-Unis, depuis 1962.

Entre 3 et 5 ans, les participants à ce programme bénéficient d’un encadrement quotidien de deux heures et demie, dispensé dans des groupes comptant chacun un intervenant adulte pour six enfants.

La philosophie du programme : faire interagir intensivement tous les membres du groupe afin de développer les capacités intellectuelles et favoriser la socialisation. Les familles sont aussi fortement sollicitées à travers de nombreuses réunions entre elles et avec les intervenants.

À lire Éducation : quand les enfants recherchent d'eux-mêmes les normes

Déterminisme social

Les effets du Perry Preschool Project ont été mesurés grâce à une « expérience contrôlée » impliquant 123 enfants afro-américains issus de milieux défavorisés et possédant un quotient intellectuel faible. Parmi les 123 enfants, 58 ont bénéficié du programme – c’est le groupe test – et 65 ont été affectés à un groupe témoin qui n’en a pas bénéficié.