Effet "nocebo" : Peut-on être malade d’une croyance sociale ?
  1. Accueil
  2. Idées
  3. Sociologie
  4. Effet "nocebo" : Peut-on être malade d’une croyance sociale ?

Idées

Effet "nocebo" : Peut-on être malade d’une croyance sociale ?

Laurent Cordonier, docteur en Sciences Sociales, Université de Paris
,
Sélection abonnés

Nos croyances ont des effets, et pas seulement sur nos comportements. Elles peuvent aussi affecter notre santé. "L’électrosensibilité" est un exemple de ces souffrances sans origine physique bien identifiable.

En 2009, une ville de l’ouest parisien fut le théâtre d’un étrange phénomène. Suite à l’installation d’antennes-relais de téléphonie, certains habitants se mirent à se plaindre de maux de tête, de saignements de nez et de sensations désagréables. Selon ces habitants, il ne faisait aucun doute que leurs symptômes étaient causés par les ondes émanant des antennes tout juste installées.

Si cela leur paraissait évident, c’est que l’apparition des symptômes coïncidait avec l’implantation des antennes. De plus, selon une croyance répandue, les ondes des antennes-relais seraient néfastes pour la santé.

Pourtant, les habitants avaient tort d’accuser les nouvelles antennes : au moment de l’apparition des symptômes, elles n’avaient pas encore été connectées au réseau et n’émettaient donc aucune onde1 !

Maux réels, causes imaginaires

Comment, dès lors, expliquer les maux rapportés par certains habitants ? Les symptômes qu’ils attribuèrent aux ondes sont des maux courants et passagers. Il est probable qu’en temps normal, ces personnes ne leur auraient prêté aucune attention particulière.