Faut-il attendre d'être vieux pour enfin être heureux ? 

Idées

Faut-il attendre d'être vieux pour enfin être heureux

Les périodes vécues comme les plus heureuses correspondent à la fin de la vie active, mais aussi au début, quand se conjuguent insouciance, perspectives et aspirations.

« En sanskrit, la langue ancienne de l’Inde, il y a 16 mots pour désigner le bonheur. En allemand, un seul. Est-ce que cela signifie que les Indiens sont plus heureux ? Ou juste qu’ils savent en parler correctement ? », interrogeait il y a quelques années le graphiste Stefan Sagmeister dans son exposition « The Happy Show ». 

Les humains n’ont pas tous la même façon de l’évoquer, mais pour la plupart d’entre eux, au cours de la vie, certains âges sont plus propices au bonheur. C’est ce que montrent les données de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Le bonheur est lié à l'âge

Chiffres : Insee (Eurobaromètres 1975-2000) - Portrait social 2008. Graphique : Pour l'Éco.

Durant les études supérieures et les premières années de vie active, le bonheur déclaré est particulièrement élevé sous l’effet combiné de l’insouciance, des perspectives et des aspirations. Puis le bonheur tend à décroître au fur et à mesure que les gens avancent en âge, de la trentaine jusqu’à 45-50 ans. Ensuite, la courbe remonte.