FMI. Le "consensus de Washington", c'est fini ?

Idées

FMI. Le "consensus de Washington", c'est fini ?

Le Fonds monétaire international (FMI), institution autrefois perçue comme libérale, a sévèrement critiqué la politique budgétaire britannique et semble désormais défendre un plus grand interventionnisme. D’où vient ce revirement ?

L’essentiel

- La réaction du FMI face aux propositions économiques britanniques sont inhabituelles : l'institution n'a pas pour habitude de cibler publiquement un État mais davantage d'identifier des dysfonctionnements quand il est appelé à l'aide par des pays en difficulté..

- L’image libérale de l’institution basée à Washington date des années 1980 avec l’influence du Consensus de Washington. Un dogme déjà remis en cause depuis 2008. Le FMI suit la marche interventionniste des institutions en encourageant l’investissement dans l’énergie, la santé ou encore l’alimentaire.

______

« Compte tenu des pressions inflationnistes élevées dans de nombreux pays, y compris le Royaume-Uni, nous ne recommandons pas de programmes budgétaires importants et non ciblés à ce stade, car il est important que la politique budgétaire ne fonctionne pas à contre-courant de la politique monétaire. »