Hors de l’Union européenne, la France serait-elle plus sociale ?

Idées

Hors de l’Union européenne, la France serait-elle plus sociale ?

Il n’existe pas de politique sociale spécifique de l’UE. Ce domaine (emploi, chômage, conditions de travail, égalité femmes-hommes, protection sociale) relève avant tout de la compétence des États membres. Ceux-ci cherchent à harmoniser les différents systèmes nationaux et le législateur européen peut fixer des règles minimales.

Les exposés ci-dessous s’inscrivent dans un cours de rhétorique, ils ne reflètent en rien les idées et opinions personnelles des étudiants concernés.

Oui, car ses besoins spécifiques ne sont pas pris en compte

L’union de l’Europe a été mise en œuvre au départ pour mettre en commun la production de charbon et d’acier, plus connue sous le nom de CECA. Au début, on ne parlait donc pas d’union, mais bien de communauté.

On voit toute la nuance que suppose ce choix de mot pour définir le cadre dans lesquels coopèrent plusieurs pays. En passant d’une communauté à une union, on accepte une intégration plus forte.

Alors que la création de la CECA avait un but surtout économique, l’UE développe désormais un volet social.