« Dans cette crise des prix de l'énergie, l'État utilise EDF comme une vache à lait », selon Jacques Percebois, économiste de l'énergie

Idées

« Dans cette crise des prix de l'énergie, l'État utilise EDF comme une vache à lait », selon Jacques Percebois, économiste de l'énergie

Pour protéger le pouvoir d’achat en France, le gouvernement prend le risque de mettre en péril l’entreprise publique de production d’électricité… et réinterroge dans le même temps son rapport à la concurrence.

Pour faire face à la crise des prix de l'énergie, l'État a décidé de sauvegarder le pouvoir d'achat des Français en rognant sur les marchés potentiels d'EDF : l'entreprise publique de production d'électricité est sommée d'abaisser ses prix pour la concurrence. Mecredi 26 janvier, 42 % des salariés se déclaraient en grève. Ils craignent les conséquences d'une telle décision politique sur le long terme. Jacques Percebois, économiste spécialiste des marchés de l'électricité, revient sur le contexte. 

Pourquoi Jacques Percebois ?

percebois.pngÉconomiste, professeur émérite à l’université de Montpellier, dirige le Centre de recherche en économie et droit de l’énergie, auteur de l’article « La régulation du prix de l’énergie nucléaire en France : de l’ARENH au “corridor” » paru en 2020.