« Joindre les deux bouts », une expression à l'origine méconnue

Idées

« Joindre les deux bouts », une expression à l'origine méconnue

Nombre de personnes connaissent le sens de cette expression, utilisée lorsque quelqu'un se trouve en difficulté financière. Mais peu savent qu'elle remonte au XVe siècle, époque où elle était utilisée... dans la mode.

Cette expression signifie que l’on parvient à maintenir pour soi-même un niveau de vie correct. Elle est plus généralement employée ainsi : « On n’arrive pas à joindre les deux bouts », quand une personne ne peut plus pourvoir à ses besoins immédiats et se trouve donc en situation de pauvreté ou de grande difficulté financière.

Cette expression a une origine méconnue : la mode. Au XVIe siècle, époque de la Renaissance, la mode était de porter une collerette, aussi appelée « fraise » : c’est un accessoire que l’on porte autour du cou, sorte de col amovible en dentelle blanche plissée, parfois très large et très épais.

Utilisée pour parler des nobles vivant au-dessus de leurs moyens

Parement réservé à la noblesse et à la bourgeoisie du fait de son coût (la dentelle est alors très onéreuse), la fraise était un signe extérieur de richesse et de puissance. Pour montrer sa prospérité, on portait des collerettes extrêmement larges et fournies, allant parfois jusqu’aux épaules.