Sociologie

« La mobilité sociale en cours de carrière a progressé en France »

Sélection abonnés

Bonne nouvelle, la mobilité intragénérationnelle est plus courante aujourd’hui que dans les années 1970. Mais les chances d’atteindre le haut de l’échelle sociale ne sont toujours pas les mêmes pour les femmes et les hommes ou entre les différentes catégories socioprofessionnelles.

,
Illustration de l'article « La mobilité sociale en cours de carrière a progressé en France »

© Robert KLUBA/REA

L’essentiel

- De plus en plus d’individus connaissent un changement de position sociale au cours de leur vie (mobilité intragénérationnelle).

- Néanmoins, des barrières persistent : les femmes et les catégories socioprofessionnelles du bas de la hiérarchie sociale ont toujours plus de difficultés que les hommes et les PCS (nomenclature qui classe les professions et catégories socioprofessionnelles en France) supérieures d’atteindre le haut de l’échelle sociale.

- Les mouvements sur l’échelle sociale sont limités car ils se font en grande majorité entre classes sociales voisines.

_______

marta.pngPourquoi elle ?

Marta Veljkovic est docteure en sociologie et travaille au Centre de Recherche sur les Inégalités Sociales (CRIS) de Sciences Po et à l’Institut national d’études démographiques (Ined). Sa thèse, soutenue en décembre 2022, porte sur la mobilité sociale en cours de carrière et sur les trajectoires de classe (disponible par ici).

Pour l’Éco. Dans votre thèse, vous avez étudié la mobilité intragénérationnelle. En quoi consiste votre travail ?

  1. Accueil
  2. Idées
  3. Sociologie
  4. « La mobilité sociale en cours de carrière a progressé en France »