Les avantages comparatifs ou comment chaque pays construit sa richesse
  1. Accueil
  2. Idées
  3. Théorie économique
  4. Les avantages comparatifs ou comment chaque pays construit sa richesse

Idées

Les avantages comparatifs ou comment chaque pays construit sa richesse

Martine Peyrard-Moulard
,
Sélection abonnés

Après David Ricardo, l’inventeur du concept, Susan Strange et Wassily Leontief ont démontré comment une stratégie de puissance repose sur des avantages élaborés, complexes, et pas seulement sur une richesse héritée. Les multinationales américaines en sont un exemple. 

Qu’est-ce que la puissance ou le pouvoir ? Pour le sociologue allemand Max Weber, c’est « toute chance de faire triompher, au sein d’une relation sociale, sa propre volonté, même contre des résistances, peu importe sur quoi repose cette chance » (Économie et société, 1921).

Voilà pourquoi certains pays investissent et construisent leurs facteurs de puissance conformément à la célèbre notion des avantages comparatifs – mise en évidence par David Ricardo, économiste anglais du XIXe siècle – comme la Chine, qui a bâti son rattrapage sur les exportations et une spécialisation économique stratégique, pour devenir aujourd’hui une puissance mondiale incontournable.

À lire David Ricardo et les avantages comparatifs

Peu de productions, mais très efficaces

Ricardo est le premier à attirer l’attention sur l’intérêt, pour tout pays, de se spécialiser dans la production de biens pour lesquels il détient un avantage en termes de coûts relatifs et à les échanger avec le reste du monde.