L’inflation, une passion française brisée par l’euro

Idées

L’inflation, une passion française brisée par l’euro

La Grande Guerre fait exploser l’inflation, cassant le mythe du rentier fortuné d’avant 1914. Puis l’inflation s’est installée comme mode de gestion, jusqu’à la monnaie unique.

« Mieux vaut l’inflation que l’arrêt de l’équipement. » Le puissant directeur du Trésor, François Bloch-Lainé, justifiait ainsi, au plus haut niveau de l’État, le choix de l’inflation qui permettait à la France des années 1950-1960 de financer à bon prix la modernisation de ses infrastructures.

Le pays a-t-il vraiment une propension à l’inflation supérieure à ses voisins ? Question qui mérite d’être (re) posée alors que l’inflation repart. « Tout a été dit sur l’inflation », confessait dès 1922 un ancien ministre…

Éco-mots

Inflation

Dans une économie de marché, les prix des biens et des services peuvent varier. Certains augmentent, d’autres diminuent. On parle d’inflation lorsqu’il y a une hausse des prix généralisée et non pas seulement de certains produits. Il en résulte que vous pouvez acheter moins de biens et de services pour un euro. Inversement, un euro vaut moins qu’avant. L‘inflation est donc une perte de pouvoir d’achat de la monnaie.