Face au courant majoritaire, la guérilla des économistes hétérodoxes

Idées

Face au courant majoritaire, la guérilla des économistes hétérodoxes

Certains économistes reprochent à l’économie mainstream de vouloir à elle seule couvrir l’ensemble du champ académique.

Peut-on croire les économistes alors « qu’ils ne sont pas d’accord entre eux, pas d’accord sur cette absence de consensus et pas d’accord sur les raisons de ce désaccord ? », interrogeait en 2015 l’économiste Guillaume Allègre1 avant d’ajouter : « Peuvent-ils être utiles ? ».

L’économie n’est ni de la physique ni de la biologie. Il existe toutes sortes d’économistes et leur place est essentielle pour clarifier le fonctionnement et l’évolution constante du monde économique ainsi que ses risques, et éclairer citoyens et décideurs politiques au service de l’intérêt général.

D’ailleurs, dès l’origine de leur discipline, ils ont manifesté de la diversité dans l’analyse des processus nouveaux de la croissance économique et de la mondialisation, ainsi que de leur impact dans une société d’individus libres. Et bien sûr, l’idéologie, c’est-à-dire la façon de penser le monde et de concevoir la société, n’est jamais très loin de la réflexion économique.