Le multiplicateur keynésien, l’argument économique bien pratique de la NUPES

Idées

Le multiplicateur keynésien, l’argument économique bien pratique de la NUPES

À travers les élections législatives, le multiplicateur keynésien refait surface dans le camp de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES) pour légitimer de vastes investissements publics. Mais en fait, c’est quoi le multiplicateur keynésien ? Pour l’Éco vous décrypte ce mécanisme.

Le multiplicateur keynésien est comme son nom l’indique une idée théorisée par l’économiste britannique John Maynard Keynes dans son livre “Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie” (1936).

À lire aussi > Portrait de l’économiste John Maynard Keynes

Le principe est le suivant : un euro de dépense publique supplémentaire aura comme effet un revenu proportionnellement supérieur à la somme injectée initialement dans l’économie. L’État crée de nouveaux emplois et stimule la demande grâce à ces investissements publics. On peut résumer ce cercle vertueux grâce à ce graphique.

role_multiplicateur

Éco-mots

Politique budgétaire expansionniste

La politique budgétaire est expansionniste lorsque le Gouvernement dégrade le solde public avec l’espoir d’accroître l’activité économique, tout en sachant que l’augmentation de la dette publique devra être contrebalancée par de futures rentrées fiscales. Deux choix s’offrent à lui : plus de dépenses (minima sociaux, aides aux entreprises, investissements en infrastructures publiques) ou moins de recettes (baisse du niveau d’imposition).