Relance post-Covid : et si la croissance ne repartait pas ?

Idées

Relance post-Covid : et si la croissance ne repartait pas ?

La pandémie de Covid-19 a suscité chez les ménages une instabilité d’une nature inédite à laquelle leur expérience ne les avait pas préparés.

Face à l’impossibilité de consommer ou à la crainte que leur inspire par l’avenir, les Français ont épargné 142 milliards d’euros de plus qu’à l’ordinaire depuis le début de la crise sanitaire. Pourtant, la consommation est une composante essentielle de la croissance économique.

À lire Le label Relance pour aspirer l’épargne générée pendant la crise du Covid-19

Plus la consommation est soutenue, plus les entreprises doivent fabriquer des biens et des services et plus elles ont besoin de main-d’œuvre. Si les entreprises embauchent, elles versent un salaire qui sera à son tour dépensé, ce qui stimulera la production et donc la croissance.

Frileux par anticipation

De fait, la reprise dépendra en grande partie de la façon dont les ménages vont dépenser cette épargne. Et l’enjeu est de taille, car selon l’OFCE, si les Français en dépensaient 20 %, la croissance du PIB pourrait atteindre 6 % en 2022.