Anthropocène

Dico de l'éco

Anthropocène

Déclenchée par la Ière révolution industrielle, cette phrase géologique a vu le terme la décrivant popularisé au début des années 2000 par le néerlandais Paul Josef Crutzen, météorologue et prix Nobel de chimie en 1995. En 2016, le Congrès international de géologie tenu au Cap en Afrique du Sud a pris officiellement acte du commencement de cette nouvelle période géologique.

Signifiant « ère de l’être humain », cette nouvelle phase géologique a été déclenchée par la Ière Révolution industrielle.

Au début des années 2000, le néerlandais Paul Josef Crutzen, météorologue et prix Nobel de chimie en 1995, popularise ce terme.

Il explique que le nom de la période géologique interglaciaire dans laquelle se trouve l'humanité depuis ces 11 500 dernières années, l'Holocène, ne convient plus désormais, car depuis la Révolution industrielle du XIXe siècle, les activités humaines ont une incidence majeure sur l’écosystème terrestre, surpassant tous les autres facteurs naturels.

Pour la première fois dans l’histoire de la Terre, ce sont ses habitants qui sont devenus les principaux moteurs des changements qui l’affectent.

Une nouvelle reconnue... en 2016

En 2016, le Congrès international de géologie tenu au Cap en Afrique du Sud a pris officiellement acte du commencement de cette nouvelle période géologique : l’Anthropocène.

L’une de ses principales caractéristiques concerne le changement climatique entraînant (lui-même intensifié en retour) fonte des glaciers, réduction des calottes glaciaires, élévation du niveau des mers principalement du fait de la fonte de la banquise, acidification des océans à cause de la diminution du pH de l’eau de mer dû au réchauffement (provoquant un dépérissement des récifs coralliens), modification des courants marins, mais aussi extinctions d’espèces animales et végétales, etc.