Cotisations sociales

Dico de l'éco

Cotisations sociales

Les cotisations sociales sont des prélèvements obligatoires sur les revenus  d'activité destinés à indemniser les risques sociaux (chômage, maladie, retraite…) et à financer la protection sociale.

Elles sont retenues à la source et versées par l'employeur à l'Union de recouvrement des cotisations de Sécurité sociale et d’allocations familiales (Urssaf). La part des cotisations dues par l'employeur (cotisations patronales) s'élève à 68 % contre 32 % pour les salariés (cotisations salariales).

Les cotisations des salariés réduisent leur salaire brut (de 22 % en moyenne), et celles versées par les employeurs représentent un coût (de 42 % en moyenne) qui s'ajoute au salaire brut alloué. Les cotisations sociales (hors cotisations retraite de l’État) représentent 15 % du PIB en 2019.

56 % des ressources de la protection sociale

Depuis les années 1990, les revenus des placements ou du patrimoine sont soumis à des prélèvements affectés : la contribution sociale généralisée (CSG), la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) et récemment le prélèvement de solidarité (17,20 % au total, en 2021).

Les cotisations sociales ne représentent plus que 56 % des ressources de la protection sociale en 2019, en raison de l'évolution des principes du système social. En effet, la logique bismarckienne reposant sur l'assurance et les cotisations de ceux qui travaillent ainsi que sur la contributivité des prestations laisse la place à la logique beveridgienne qui relève de la solidarité nationale et est financée par l'impôt.